lundi 28 avril 2014

Cornes de Joe Hill

Bonjour à tous!

En attendant de recevoir mon colis du swap de La Malle aux Livres, j'essaye de faire diminuer ma PAL et d'éviter les romanes. Lorsque j'ai acheté Poison, le dernier livre dont je vous ai fait la critique, j'ai également craqué pour Cornes, de Joe Hill. Mon ami Cheikh, qui est une grande source d'inspiration pour les livres, en avait parlé sur Facebook et j'ai donc eu envie de découvrir cet auteur Pour la petite histoire, Joe Hill est le nom de plume de Joseph Hillstrom King, le fils de Stephen King. Etant complètement fan du papa, je me suis dit que j'allais me laisser tenter par les livres du fiston. Grand bien m'en a prit! Je vous laisse d'abord avec la quatrième de couverture:

USA, état du New Hampshire. Ignatius Perrish avait tout pour être heureux : une famille riche et heureuse, un avenir tout tracé. Mais il y a un an, sa fiancée, Merrin Williams, est retrouvée morte. Depuis, Ignatius sombre dans le désespoir, noie son chagrin dans l'alcool, accumule les aventures sans lendemain. Jusqu'au jour où des cornes lui poussent sur la tête. La surprise passée, il découvre que ces deux appendices lui donnent le pouvoir de faire avouer l'inavouable aux gens qu'il croise. Don macabre ou coup de pouce du destin? L'assassin de Merrin n'a plus qu'à prier pour ne pas croiser son chemin!

*********************************************************************************


Je me suis plongée dans ce roman avec délectation. J'avais l'impression de retrouver Stephen King jeune, avec l'univers si particulier de ses premiers roman. Mais le style de Joe Hill lui est propre. On rentre très facilement dans l'histoire et les personnages sont très attachant. Le roman est divisé en trois parties. La première commence quand Ig se réveille après une nuit fortement alcoolisée dont il a très peu de souvenirs. Lorsqu'il se regarde dans la glace, il se rend compte qu'il a des cornes.
Lors de cette première partie, Ig va essayer de comprendre ce qui lui arrive puis apprendre bien malgré lui les plus sombres pensées de ses proches et des gens qu'il va croiser.

Ig est complètement paumé. Il a été détruit par l'assassinat de sa petite amie Merrin dont il était très amoureux. Au fur et à mesure de la première partie, on se rend compte que même s'il n'a pas été condamné, toute la ville le pense coupable. On est malheureux pour lui qui se retrouve seul contre tous et qui ne sait pas trop comment utilisé ses nouveaux pouvoirs.  Lorsqu'il fini par croiser la route de son ex meilleur ami, Lee, la deuxième partie commence.

Là c'est un retour dans le passé, on en apprend un peu plus sur l'enfance d'Ig, sa rencontre avec Merrin, sa rencontre avec Lee, leur amitié qui débute et qui prend un tournant bizarre qu'Ig ne semble pas voir. C'est un gamin attachant, un bon gars et on ne peut que l'aimer. Mais dans cette deuxième partie, on part aussi du point de vue de Lee et on en apprend un peu plus sur ce qu'il s'est passé dans leur enfance et jeunesse, et même quelques bribes sur la nuit où Merrin a été tuée. Du coup on doute.Que s'est il vraiment passé? Est ce que finalement Ig n'avait pas une vision idéalisée de son couple avec Merrin?


Dans la troisième partie, on revient au présent, Ig a fini par accepter sa nouvelle condition et il est l'heure de la revanche. Cette troisième partie m'a arrachées des larmes, des frissons et des sourires.

Joe Hill sait comment doser son intrigue, comment nous donner quelques éléments pour nous faire apercevoir la véritable nature de ses personnages sans tout révéler. On est prit dans la lecture, dans l'intrigue et comme Ig, on veut finir par savoir la vérité sur la mort de Merrin. En digne fils de son père, Joe Hill nous fait passer un très bon moment avec un genre que je n'avais pas lu depuis un moment.


Au final, un très bon roman... que je ne saurai classer.. SF? Fantastique? J'avoue que j'ai toujours eu du mal avec les romans de son père et il en va de même pour le fils. J'ai d'ailleurs un bouquin du père dans ma PAL et risque fortement de craquer pour le troisième roman du fils sous peu.

C'est peut être un peu réducteur de comparer le père et le fils mais leur style restent proches même si Joe arrive complètement à nous faire oublier son père. En attendant, je vous recommande fortement de vous laisser tenter par la plume de Joe Hill et de découvrir l'histoire d'Ig Perrish et de ses cornes.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Update #12 du 05 au 15 juillet 2017

Bonjour  à tous! Et c'est parti pour l'update n°12! Mes lectures du 05 au 15 juillet!