lundi 30 mars 2015

Le manipulateur de John Grisham



Bonjour à tous!

Me voici enfin de retour pour une chronique! J'en ai 4 a poster d'ici la fin du mois (sachant que je n'ai pas tout à fait fini mon dernier livre en cours) ainsi que la suite de mon week end au salon du livre . Donc vous allez me voir pas mal sur le blog ces deux prochains jours!

On commence tout de suite par un roman qui était dans ma PAL depuis juin 2014 et qui entre donc dans le challenge du mois lancé avec Gwenlan (ca sera d'ailleurs le seul.. ouuuuh pas bien)

Comme d'habitude, je vous laisse avec la couverture et le résumé:

Pas de trace de lutte, pas d'empreinte, pas de témoin. Mais deux cadavres- ceux du juge Fawcett et de sa secrétaire, sommairement exécutés - et un coffre fort vidé.
Avec cette affaire , le FBI est sur les dents: sans aucun indice , l'enquête reste au point mort. Jusqu'à l'entrée en scène d'un détenu : Malcom Bannister. Condamné pour un crime qu'il n'a pas commis, cet ancien avocat a tout perdu ; mais il a entre les mains une dernière carte à abattre pour se retrouver livre... et riche. Car il connait l'identité du meurtrier, son mobile... 


****************************************************************************

Ce n'est pas le premier Grisham que je lis, loin de là et je dois dire que j'aime toujours autant la plume de cet auteur. Je ne sais pas pourquoi ce roman est resté aussi longtemps dans ma PAL ni pourquoi j'ai mis autant de temps à le lire. Ce mois ci a été.. difficile pour mes lectures, je vous en reparlerai dans mon bilan qui sera donc publié sur le blog mercredi. Et ce roman de Grisham n'a pas fait exception à la règle. Cependant, je l'avais avec moi dans le train qui m'a menée à Paris et ça m'a permit de bien avancé.

J'ai retrouvé tous les éléments d'un roman de Grisham, l'omniprésence du droit, du système juridique américain, tous ses personnages sont des avocats et Malcom Bannister ne fait pas exception à la règle. J'ai cependant bien aimé qu'il soit derrière les barreaux. Pour un crime qu'il n'a pas commis. Comme toujours chez Grisham, rien n'est tout blanc ou tout noir et, à travers Bannister on en apprend un peu plus sur le système carcéral, sur le programme de protection des témoins et sur la mise en place d'une accusation. J'ai aimé qu'on alterne entre les points de vue de Malcom et ce qu'il se passait au sein du FBI ou du département de la justice.

Bien entendu, j'ai été bluffée par l'intrigue, je dois avouer que je n'ai rien vu venir et j'ai adoré quand toutes les pièces du puzzle se mettent en place et qu'on se dit "Mais oui biensur!"

Cependant, tout comme le FBI , je me suis bien fait "manipulée" par Bannister et par son histoire si bien contée. J'avoue que pendant quelques minutes j'ai eu un peu mal au coeur pour les personnes que Bannister utilise mais bien entendu, tout s'explique et tout fini bien.

Je n'avais pas lu de polar depuis quelques temps mais celui ci est dans la lignée des autres romans de Grisham et si vous avez apprécié les autres, vous aimerez celui là.

On retrouve une fois de plus la maîtrise et la justesse dans les détails qui font le style de Grisham, Et il faut avouer que chacun de ses romans est un plaisir à lire.

Merci beaucoup à ma collègue Julie de m'avoir choisit ce livre que j'aurai bien du lire avant!

Comme dit précédemment, il entre dans mon challenge:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Concours!!!!!!

Bonjour à tous! Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Ty Grady...43 ans mon loulou... pffff Bref pour l'occasion j...