jeudi 2 juillet 2015

Let the sky fall (Sky Fall #1) par Shannon Messenger



Bonjour à tous!!


Comment allez vous? Pour ma part, ça va même si je suis un peu crevée parce qu'hier, je me suis laissée entraîner par ma lecture et je n'ai éteins la lumière qu’après avoir fini mon livre... à 3h du matin...ouais... petite nuit...

C'est un roman que j'ai commencé la semaine dernière pour patienter pendant ma LC avec Gwenlan et dans lequel je ne suis vraiment entrée qu'hier... et comme souvent.. je n'ai plus pu m’arrêter. Il était sur ma wishlist depuis avant sa sortie et c'est ma maman qui me l'a offert pour mon anniversaire parce qu'elle avait aimé la couverture.

Sans plus attendre, la  fameuse couverture et le résumé:



Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend. Les nuages s'amassent à l'horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d'affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.

*****************************************************************************


Alors alors.. encore une fois un roman des Editions Lumen, encore une fois une réussite. J'ai tout de suite flashé sur la couverture et le synopsis quand Lumen a commencé à en faire la pub sur sa page Facebook, et je n'avais qu'une hate: que la date de la sortie arrive. Mais comme il est sorti en juin, près de mon anniversaire, je n'ai pas eu le droit de l'acheter et j'ai donc du attendre et croiser les doigts pour que quelqu'un me l'offre. Et ça a été chose faite par ma maman. Donc merci Maman!

Il ne sera pas resté bien longtemps dans ma PAL et je l'ai commencé très vite parce qu'il me faisait carrément de l'oeil. Cependant, comme je le disais plus tot, je l'ai commencé alors que j'étais sur une lc avec Gwenlan donc je ne suis pas rentrée tout de suite dans l'histoire. De plus, comme il vient de sortir, pas mal de chroniques fleurissent sur la blogo et sans les avoir lues en entier, j'avais cru saisir que le sentiment général était mitigé... Du coup j'ai eu peur d'être déçue. Hier, quand j'ai reprit ma lecture j'en étais au milieu du chapitre 14 /59. Je me suis dit que je n'allais jamais le finir.. Et à 3h du mat quand j'ai éteins la lumière, je peux vous dire que j'étais complètement sous le charme.

Le personnage principal de Vane est vraiment un personnage intéressant et attachant. Au début, j'ai eu un peu de mal avec Audra mais elle finit par s'ouvrir un peu et on réalise rapidement que chacun apporte beaucoup à l'autre.

C'est un premier tome de ce qui sera une trilogie et donc comme souvent dans les premiers tomes, l'auteur prend bien le temps de dresser le décors. C'est peut être ce qui a déplu à certains lecteurs qui trouvaient le romans un peu mou. Certes, le début est assez long à se mettre en place mais comme je suis une habituée des trilogies j'avoue que ça ne m'a pas plus dérangée que ça.

L'alternance des points de vue (à chaque chapitre) entre Vane et Audra apporte clairement un plus au récit. Les chapitres sont courts ce qui permet d'avancer assez rapidement dans l'histoire une fois passer les premiers chapitres. J'ai aimé avoir le point de vue des deux personnages et de voir comment Vane appréhendait les révélations que venaient de lui faire Audra. J'ai aussi apprécié l'évolution du personnage d'Audra qui, au début, est un peu chiante et coincée. Mais elle finit par se lâcher, poussée en ce sens par Vane et j'ai fini par vraiment apprécié ce personnage.


J'ai aimé l'univers proposé par l'auteur. Différent de ce que j'ai lu jusque là, original et bien structuré. On sent qu'elle sait exactement où elle veut nous amener et les révélations arrivent en temps et en heure et de manière logique dans le récit. Lorsque l'action démarre, ça ne s’arrête plus et on est entraîné dans un tourbillon (pour un roman sur des maîtres du vent..j'ai envie de dire.. c'est logique) qui ne retombera qu'à la toute fin du livre.

La fin me donne clairement envie de lire la suite même si elle n'est pas encore traduite en français.

Une fois de plus, une très jolie surprise de la part des Editions Lumen (oui je suis amoureuse de cette maison d'édition...) et sans surprise c'est un :



Quelques info sur Let the sky fall:
Edition : Lumen
Prix: 15€
Nombre de pages: 501 pages
Date de sortie: 4 juin 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire