jeudi 11 septembre 2014

Qui es tu Alaska? de John Green


Bonsoir à tous!


Me voici de retour pour une nouvelle chronique, à croire que j'ai débloqué quelque chose, j'arrive à nouveau à dévorer des bouquins.. bon mon nombre d'heure de sommeil en souffre un peu mais le week end arrive bientot, je me rattraperai!

Ce soir je vais vous parler d'un roman que j'avais en tete de lire, sans trop savoir quand.. et puis en allant dans une librairie pour acheter un bouquin à ma coupine Coralie (D'ailleurs Miss, tu l'as lu?) je suis tombée sur un extrait du livre que j'ai donc prit et ramené chez moi.
C'est bien les teasers.. c'est comme les bandes annonces de film... forcément, j'ai eu envie de le lire de suite.

Scripto le rééditait dans les jours qui suivait et je l'ai donc acheter. Je vous laisse comme d'habitude avec la couverture et le résumé:


Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama, au pensionnat de Culver Creek.

Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Qui es-tu Alaska ? Est le roman de l'adolescence : les amitiés fortes, l'amour, la transgression, la soif de connaissance et la fondamentale quête de sens.

La vie explose dans ce livre qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après et qu'on voudrait ne jamais finir.


******************************************************************************

Comme je vous le disais hier soir, j'attendais beaucoup de ce livre. Et juste avant de me remettre à sa lecture, je suis tombée sur l'avis de ma blogcopine Ialys sur Goodreads et là je me suis dit.. merde... je vais être déçue. Et ben non! Peut etre parce que je savais qu'un truc un peu... bizarre allait se passer, le fait est que j'ai adoré ce bouquin!!

C'est donc le deuxieme livre de John Green que je lis et je dois dire que j'aime beaucoup son style. Les chapitres s’enchaînent, l'histoire se déroule tranquillement, il nous mène pile poil là où il en a envie et les "événements" arrivent toujours au bon moment.

Si dans Nos Etoiles Contraires, le roman était du point de vue d'Hazel, cette fois ci nous avons le point de vue de Miles qui est donc, un garçon, ce qui est suffisamment rare pour être souligné.

A travers les yeux de Miles, on découvre ses amis, son univers, sa famille. Une fois encore, John Green nous livre là des personnages colorés qui vont petit à petit nous faire basculer de l'insouciance au drame avant de tout simplement continuer à vivre. Au premier abord, on se dit que le sujet du livre va etre léger: la vie de quatres ados pensionnaires dans une école privée. La seule chose qui peut éventuellement nous mettre la puce à l'oreille c'est le compte à rebours en début de chapitre: 128 jours avant. Avant quoi? C'est ce que nous allons découvrir au fil des pages. Puis le drame survient, et le compte à rebours se transforme en décompte: 2 jours apres...

Comme dans Nos Etoiles Contraires, John Green ne s'attarde pas sur le drame en lui même,ce qui est important est l'impact qu'il a sur les personnages et comment ils y font face.  Ce qui permet d'éviter de tomber dans le pathos (meme si j'ai versé ma petite larme^^)

Ce livre m'a fait réfléchir, plus encore que Nos Etoiles Contraires et j'en sors retournée, chamboulée, mais avec un sourire aux lèvres car c'est quand même une très jolie histoire.

1 commentaire:

Update #12 du 05 au 15 juillet 2017

Bonjour  à tous! Et c'est parti pour l'update n°12! Mes lectures du 05 au 15 juillet!