mercredi 23 septembre 2015

Young Elites (The Young Elites #1) de Marie Lu



Bonjour à tous!!

Comment allez vous? Pour ma part c'est pas la grande forme.. mais je me soigne...
Me voici de retour pour une nouvelle chronique pour un roman qui était dans ma PAL depuis quelques temps et qui me faisait de l'oeil depuis plus longtemps encore. Marie Lu c'est l'auteur de Legend, ma dystopie préférée (chroniques ici, ici et ici ) Donc forcément, quand elle écrit une nouvelle dystopie, je ne peux que craquer..

Et c'est parti pour la couverture et le résumé:




Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. Elle en a gardé des marques. Ses cheveux sont passés du noir à l'argenté et une cicatrice barre le côté gauche de son visage. Son père voit en elle une disgrâce pour son nom et sa famille : une malfetto, impossible à marier.
Et la rumeur dit que les survivants comme Adelina n'auraient pas récolté que des cicatrices... Ils auraient acquis des superpouvoirs et se seraient regroupés, menaçant l'autorité en place. Bien que leurs véritables identités demeurent secrètes, tout le monde connait leur nom : les Young Elites.


***********************************************************************


Alors alors...déjà, un truc super méga important que si je l'avais su dès le début j'aurai abordé le roman d'une toute autre façon... Adelina est une méchante.. alors non, je ne vous spoile pas.. c'est l'auteur elle même qui le dit dans ses remerciements qui sont toujours à la fin en VF et au début en VO. Et franchement, si j'avais lu ça avant, j'aurai vu le roman différemment.

Ceci dit, j'ai retrouvé le style de l'auteur que j'aime tant. Une fois de plus elle prend son temps pour planter le décors, pour nous présenter ses personnages et pour les amener doucement mais surement là où elle le souhaite.

La société dans laquelle évolue Adelina est vraiment bien décrite et on a du mal à se situer géographiquement et surtout temporellement.. et c'est à la fois dérangeant et grisant. Impossible de savoir si on est dans le passé ou dans le futur par rapport à notre société actuelle et en meme temps, ce n'est vraiment pas important pour le déroulement de l'histoire.


Le roman alterne le point de vue de plusieurs personnages Adelina principalement mais aussi Enzo, le chef des Young Elites, Rafaele, qui va guider Adelina dans son apprentissage et se révéler plus sombre que ce qu'il laisse paraître en premier lieu et enfin Teren, le méchant de l'histoire.. un personnage plus qu'ambigu qui m'a vraiment intéressée et tenue en haleine tout au long du roman. Voir ses contradictions m'a vraiment plu.

Pour ce qui est d'Adelina donc.. on met du temps à savoir de quel coté elle va pencher. Parce que, de prime abord, les héros sont des gentils et du coup, sa part d'ombre très importante, de plus en plus importante au fil du roman m'a plus que perturbée (quand je vous dit que si j'avais su avant que c'était une méchante..) 
au final, avec le recul c'est un vrai régal de la voir doucement mais surement plonger du coté obscur et accepter son coté sombre.

Parce qu'elle est comme les autres, elle se cherche de fausses excuses et c'est une héroïne très médiocre, très nunuche et franchement chiante (elle chouine un peu trop et elle s'écoute un peu trop à mon gout aussi..) bref, je suis sure qu'elle sera beaucoup plus intéressante en méchante qu'elle ne l'aurai été en gentille.


En résumé, un roman qui me laisse intriguée et impatiente de lire la suite qui j'en suis sure, me fera voir le reste de l'histoire d'un point de vue différent.


Cependant.... ni Enzo ni Rafaele n'arrivent à le cheville de Day... ce perso reste pour moi le top du top en matière de héros de dystopie^^


Quelques informations sur Young Elites:
Edition : Castelmore
Prix : 16.90 €
Date de sortie : 17 juin 2015
Nombre de pages :  320 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Update #12 du 05 au 15 juillet 2017

Bonjour  à tous! Et c'est parti pour l'update n°12! Mes lectures du 05 au 15 juillet!