mardi 10 novembre 2015

Le passeur de Lois Lowry



Bonjour à tous!

Comment allez vous aujourd'hui? Me voici de retour pour la chronique d'un livre qui a été un achat impulsif.. Il faut dire que pendant des années, je suis passée à coté de ce livre à la bibliothèque où je passais mon temps ado, et que .. je ne sais pas pourquoi, je n'avais jamais osé le lire. Surement à cause de la couverture vraiment pas attrayante.. puis j'ai grandit, j'ai commencé à lire des dystopies et j'ai apprit que ce roman bizarre que je n'avais jamais osé lire, était tout simplement la première dystopie YA... et donc j'ai décidé de le lire.. Quand je suis allée à la fnac acheter ces romans que j'attendais avec impatience (et donc je vais très vite vous reparler^^) j'ai craqué sur cette édition carrément plus belle que celle de mon enfance.. et j'ai enfin tourné la première page de ce roman si emblématique...

Tout de suite, couverture et résumé:


Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas, la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop pigées, ainsi que les nouveau-nés inaptes sont " élargis". personne ne sait exactement ce que cela veut dire. 

Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait continent était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux. quand l'oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jouas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, connue tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.


*************************************************

Alors alors....alors c'est vraiment bizarre de lire enfin ce roman.. j'avoue que ça faisait un moment qu'il faisait parti de mon univers livresque sans que je ne prenne jamais le temps de le lire. C'est ce que j'ai enfin fait et du moment où j'ai commencé à le lire, je n'ai pas arreté de me demander POURQUOI je ne l'avais pas lu avant. J'aurai adoré pouvoir dire que je l'avais lu à 12-13 ans, que je l'avais adoré et que les dystopies étaient, déjà, mon genre de roman fétiche. Mais non.. je ne l'ai lu que maintenant, à 34 ans et pourtant;. j'ai adoré, oui la dystopie est mon genre préféré.. Et oui ce roman en est un digne représenant.


Alors oui, c'est du YA voir meme du jeunesse. Le style d'écriture est simple, le personnage principal, Jonas, est agé de 12 ans, ce qui est un chouillat plus jeune que les héros actuels de dystopie mais franchement.. c'est une tuerie. J'ai adoré. Tout adoré. L'univers dépeint par l'auteur, le personnage principal de Jonas qui est tout simplement un vrai héros; J'ai aimé la société créée par l'auteur, le fait que comme d'habitude, on en découvre les règles au fur et à mesure et que comme d'habitude, on compare avec notre monde, notre univers et qu'on se demande comment on en est arrivé là.

Alors il y a une point de fantastique, qui n'est pas forcément présent dans les dystopies actuelles mais j'avoue que je ne suis meme pas sure que ça soit vraiment du fantastique, que ce que possèdent le passeur et Jonas soient vraiment des pouvoirs.. Je sais qu'il y a d'autres tomes mais je ne suis pas sure que ce soit la suite directe de celui ci donc je pense que je les lirais mais pas forcément tout de suite;


Le format est cependant un peu court quand on est habitué aux trilogies à rallonge des dystopies actuelles et j'aurai aimé avoir plus de réponses à certaines questions que soulève Jonas au fur et à mesure de ses découvertes, des ses prises de conscience.

Cependant, pour un roman jeunesse c'est vraiment un très très beau récit que je vous conseille de faire découvrir aux plus jeunes pour les familiariser avec cet univers que j'aime tant.

En résumé, un incontournable pour les fans de dystopie, qui se lit vraiment très bien, même en tant qu'adulte et qui m'a fait vibrer et ressentir tout un tas d'émotions que je ne suis pas prête d'oublier.


Quelques informations sur Le passeur :
Edition : L'école des Loisirs
Prix : 8€
Date de sortie : 11 octobre 2011 (première édition LEDL : 1994)
Nombre de pages : 221 pages



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire